A LA UNE Chefs à domicile La météo des chefs Annuaire gastronomique
jeudi 29 juin 2017
On fête les Paul/Pierre
Cocktails Proportions Conversions Ustensiles
Pâtisserie Confiserie Chocolat Fruits Légumes Viandes Poissons Fromages Sauces Pâtes

Comment ouvrir une bouteille


Retour aux reportages

Cette série d'articles consacrés aux vins a été écrite par B.-O.Thien du site helvétique Roman du vin que nous vous invitons à visiter.

Guide pragmatique d'exéologie
Guide pragmatique du tire-bouchon
image

Comment ouvrir une bouteille

Pour éviter tous les pièges liés aux bouchons, notre chroniqueur B.-O. Thien passe en revue tous les cas de figure. Ses pragmatiques conseils vous rendront aussi habiles à ouvrir un flacon centenaire qu'à sauver les pique-niques menacés par l'oubli du tire-bouchon.

Il se peut que l'on vous demande d'ouvrir une bouteille à l'une ou l'autre occasion. Vous vous trouverez alors face à l'un des trois types de fermeture les plus courantes: la capsule à vis, le bouchon synthétique ou le bouchon de liège. Afin d'être sûr de la nature de l'obturateur, il convient d'ôter la protection en matière plastique –pour les vieux millésimes, ce peut être un film de plomb- qui recouvre le goulot.

S'il s'agit d'une capsule en aluminium, dévissez-la et le tour est joué. Si vous vous retrouvez en présence d'un cylindre en matière synthétique, reportez-vous au chapitre concernant les bouchons traditionnels et suivez la même procédure que pour ceux-ci.

Avant de s'attaquer au sujet proprement dit, il convient de faire une petite remarque sur les tire-bouchons. Dans cet article, nous considérons que l'utilisation dudit objet ne vous pose aucun problème. Dans la réalité, la variété et la diversité des principes physiques selon lesquels ils fonctionnent pourraient provoquer quelques complications. Nous y remédierons le mois prochain dans notre chronique qui va s'intéresser aux différentes espèces de tire-bouchons, leurs dangers et comment les dompter.

Revenons à notre sujet d'étude, le bouchon traditionnel en liège. Cette matière provient de l'écorce de chênes particuliers que l'on trouve principalement dans les forêts portugaises. De cette origine ibérique, le bouchon de liège garde une petite taille et un tempérament fier. Tel le gardien légendaire d'un trésor mythique, il ne sera défait que par un coup au coeur .

Au moment de vous atteler à votre tâche, prenez soin de tenir fermement le tire-bouchon et la bouteille. Sans quoi celle-ci risque de finir ses jours sur le carrelage. En ce qui concerne la manière de procéder proprement dite, il faut agir de manière différente en fonction de l'état de votre adversaire. Voici les principales situations que vous allez rencontrer.

La bouteille semble récente et le bouchon, en bon état, se maintient fermement à sa place.

Enfoncez votre spirale au cœur de l'adversaire, mais faites attention de ne pas le transpercer de part en part, car cela projetterait de petits bouts de liège dans le vin. Ensuite, sortez le cylindre de son emplacement de manière ferme mais délicate sans chercher à faire un beau «plop» (marque d'un manque de distinction tout à fait détestable). S'il ne sort pas, il y a deux possibilités: soit vous n'utilisez pas correctement le tire-bouchon (attendez le numéro d'août qui vous donnera tous les conseils nécessaires à ce sujet), soit vous êtes une mauviette (50 appuis faciaux tous les matins pendant un mois devraient améliorer la situation).

Le bouchon semble avoir rétréci et s'est enfoncé dans le goulot

De mauvaises conditions d'entreposage peuvent avoir séché le liège qui n'assure dès lors plus son rôle de protecteur hermétique. Le bouchon risque de s'enfoncer dans le liquide au moindre contact. Ce qui n'a rien de dramatique puisque, de toute façon, le vin a certainement tourné.

Le bouchon a l'air gorgé de liquide et la bouteille accuse un âge respectable

On considère que le contact du vin avec le liège dégrade celui-ci en raison de 2 millimètres par an. Un bouchon, plus ou moins abîmé, garde ses propriétés de conservation, mais a tendance à s'effriter. Il convient donc de procéder avec délicatesse, sans quoi il va se désagréger et tomber dans le vieux Bourgogne gardé pour une occasion spéciale dont on vous a confié l'ouverture. Pour limiter les risques, n'attaquez pas de face, mais introduisez la lame (du tire-bouchon) de travers et tirez très lentement tout en amorçant un mouvement qui vous mènera loin des regards. Une fois hors de vue, arrachez le tout d'un coup sec. Le bouchon va se casser en plusieurs morceaux que vous pourrez ôter un à un. Prenez soin de bien gratter le goulot pour éliminer tous les débris qui y restent accrochés (sans cela, vous pouvez être sûr qu'ils tomberont dans le verre de l'un des convives). Quant aux petits bouts de liège qui flottent dans le vin, repêchez tous ceux que vous pouvez attraper en utilisant le manche d'une petite cuillère. Une fois votre besogne terminée, versez-vous un verre dans lequel devraient tomber les ultimes résidus.

Le bouchon a une forme bombée et sort à moitié de la bouteille

Il s'agit d'une bouteille de mousseux ou de champagne. Posez votre tire-bouchon sans attendre et dirigez la bouteille loin de vous, car le gaz contenu à l'intérieur va rapidement éjecter le bouchon. L'idéal serait d'éviter également de viser les autres convives ou les objets fragiles.

Le bouchon porte une sorte de cachet en cire dure de couleur rouge

Ce sceau est utilisé par certaines maisons pour mieux protéger leurs bouteilles de prestige. Cette précaution supplémentaire s'avère efficace mais constitue un cauchemar à enlever. N'hésitez pas à frapper fort sur la cire pour la casser, s'il le faut avec un petit marteau.

Vous n'avez aucun tire-bouchon à disposition

Dans ce cas, pas de panique. Il existe une méthode infaillible et ne nécessitant presque aucun matériel. Vous n'avez besoin que d'une surface dure et d'un bout de tissu. Entourez le fond de la bouteille avec le tissu et tapez le fond de celle-ci contre un arbre, une barrière, une pierre ou n'importe quoi de résistant. Le choc devrait faire avancer un peu le bouchon vers l'extérieur. Répétez autant de fois l'exercice jusqu'à ce que le bouchon soit dehors. N'hésitez pas à frapper très fort, les bouteilles en verre résistent bien en général et le textile devrait limiter les risque de briser le culot de la bouteille. Bien sûr, cette méthode ne s'utilise qu'en cas d'urgence, car le vin n'apprécie pas trop ce genre de secousses.

Guide pragmatique d'exéologie
Guide pragmatique du tire-bouchon

B.-O.Thien
©RomanDuVin.ch 2005


Retour aux reportages

Contact - Tournemain en favoris - Liste de diffusion - Mentions légales - Liens choisis
Fil d'infos - Reportages - Ce soir j'invite... - Chefs à domicile - La météo des chefs - Émission Top Granit' -

Textes et photos © Tournemain - Tous droits réservés

referencement villeurbanne